Dans quelques jours voire semaines, nos vignerons ont commencé les vendanges en 2020 !
Cette étape est essentielle pour la production de l’année prochaine. Chaque détail est important pour la création du vin en 2020.

Quand auront-elles lieu ?

Généralement, la récolte a lieu de la fin août à la fin octobre, environ 100 jours après la floraison. Cependant, ces dernières années, en raison de la hausse des températures, ils ont commencé tôt. Le réchauffement climatique et le climat ont un impact sur la viticulture. Chaque AOC a sa propre date de sortie (déterminée par décret du comté). A partir de cette date officielle, chaque vigneron est libre de choisir quand commencer les vendanges.

Comment le vigneron choisit-il la date  ?

Plusieurs facteurs ont été pris en compte, notamment le climat et des facteurs purement viticoles.

Entre autres, le vigneron vise à atteindre un certain niveau de maturité des raisins, ainsi que le meilleur rapport sucre / acide. Ces deux critères dépendent du type de vin que vous comptez produire.

Par exemple, la récolte des vins effervescents correspond aux premiers raisins récoltés: ils ne sont pas « trop » mûrs pour être acides et ont moins de sucre.

Pour produire des vins doux, il est nécessaire de récolter des raisins très mûrs et principalement du sucre. Il s’agit des derniers raisins récoltés ici.

Chaque raisin est important car il déterminera la qualité typique du vin final! Le vigneron fait un vrai travail de précision pour produire ses cuvées comme il l’entend.

Qui fait la récolte ?

Ces travailleurs saisonniers participent à la récolte du manoir en raison du «contrat de récolte». Chaque année, nous avons en moyenne près de 400 000 saisonniers dans ce domaine. Ce ne sont pas nécessairement des gens de l’industrie du vin. C’est un vrai petit melting pot! On y rencontre des étudiants qui ont besoin d’un travail d’été, des visiteurs réguliers ou des personnes qui veulent découvrir le monde du vin et bien d’autres!

On peut dire que c’est une expérience unique dans une vie! Malgré sa forte physicalité, ce sont des moments de partage et de découverte du terroir français riche en paysages et en saveurs.

Et 2020 ?

Cette année 2020 est spéciale. L’épidémie a eu un fort impact sur l’industrie du vin. Malgré la déconfinalisation, les conséquences se font toujours sentir. En effet, les implantations doivent repenser l’accueil et l’organisation des personnes sur le «contrat de récolte» pour respecter au maximum les gestes de barrière. Les plus touchés sont ceux qui ont opté pour la récolte manuelle. Ainsi, cela affecte théoriquement le nombre de livraisons et diminue.

Chaque année, près d’un quart des «contrats de récolte» proviennent de l’étranger. Cependant, à la fin de l’été, alors que la France était classée par les pays voisins comme «zone à risque», les barrières aux frontières se resserrent en raison de l’épidémie. Par conséquent, les travailleurs étrangers seront beaucoup plus petits que les années précédentes. Par conséquent, les vignerons comptent davantage sur les populations locales pour assurer leur récolte en 2020 !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *